La consommation excessive de boissons sucrées est un réel problème en matière de santé publique. Il est primordial de sensibiliser les adolescents et les jeunes qui en sont les principaux consommateurs. En effet, l’enquête de consommation alimentaire nationale représentative la plus récente (ECA 2014) a relevé une consommation usuelle moyenne de boissons sucrées 220,5g/jour pour une tranche d’âge entre 10 et 39 ans. Les personnes plus âgées (entre 40-64 ans) en consomment deux à trois fois moins (89,5g/j).

Compte tenu de cette situation, le Conseil Supérieur de la Santé (CSS) 2019 recommande de limiter les boissons sucrées qui contiennent plus de 5% de sucre. Dans cette catégorie, on retrouve les limonades, nectars, boissons énergisantes, jus végétaux sucrés et boissons lactées sucrées.

En 2017, l’étude Global Burden of Disease (GBD, 2017) a évalué les risques de pathologies liés à un excès de boissons sucrées1. Elle démontre que cet excès peut entrainer un cancer de l’œsophage, colorectal, du foie, de la vésicule et des voies biliaires, du pancréas, du sein, de l’utérus, de l’ovaire, du rein, de la thyroïde, leucémie ; MCI2, AVCi3, AVCh4, cardiopathie hypertensive, fibrillation et flutter atrial(e), asthme, maladies de la vésicule et des voies biliaires, Alzheimer et autres démences, DM5, néphropathie chronique, lombalgies, goutte, cataracte, ostéoarthrite.

En résulte, notre corps se compose à 60 % d’eau et ses réserves hydriques doivent régulièrement être reconstituées. Pour un bon équilibre hydrique, on recommande chez les adultes et les jeunes un apport quotidien de 1 à 1,5 litres d’eau étalé sur la journée, en plus des fluides absorbés au travers des aliments. L’eau reste donc la boisson principale recommandée au quotidien. Néanmoins, les infusions fruitées restent une bonne alternative pour ceux qui ont du mal à en consommer de manière régulière. Le café, le thé et les tisanes en consommation non-excessive sont également pertinents dans notre alimentation.

Références 

Conseil Supérieur de la Santé. Recommandations alimentaires pour la population Belge adulte – 2019. Bruxelles: CSS; 2019. Avis n° 9284.

Tableaux de fréquence ECA 2014. (2020, 20 février). SPF Santé publique. https://www.health.belgium.be/fr/tableaux-de-frequence-eca-2014

Global Burden of Disease Study 2017 (GBD 2017) Data Resources | GHDx. (2017). Global Burden of Disease Study 2017. http://ghdx.healthdata.org/gbd-2017

Camille Depuydt Diététicienne Nutritioniste

Camille DEPUYDT

Étudiante en Bachelier Diététique à la HE Léonard de Vinci – Paul Lambin